L'importance de la communication visuelle

Article sur l'importance de la communication visuelle

Article rédigé par Marie Douis et Aurélie Lamont, alternantes RH

L’importance de la communication visuelle

Au cours de notre semaine de formation au CESI, une journée fût dédiée au logiciel PowerPoint. Ce dernier s’avère relativement facile d’utilisation et assez ludique mais l’ensemble de ses fonctionnalités n'est pas toujours exploité.

Dans le cadre de nos prochaines soutenances nous aurons fort à faire en terme de communication. En effet, il s’agira d’être clair, synthétique et captivant auprès de nos interlocuteurs.

L’intervenant qui nous a dispensé la journée dédiée à Power Point nous a remémoré l’ensemble des fonctionnalités basiques à la réalisation d’un Power Point. Pour certains ce fût aussi l’occasion de découvrir certaines fonctionnalités ou manipulations « raccourcis» possibles.

Outres le côté « mode d’emploi », notre « expert » informatique a mis l’accent sur l’aspect visuel de la communication.

En effet, que ce soit en entreprise ou pour notre vie à l’école, nous avons recours à la communication visuelle via Power Point. Pour être efficient à cette tâche il est important que nous sachions mettre en avant et de façon pertinente les messages que l’on veut transmettre.

Selon notre intervenant l’être humain est fait de telle sorte, que nous ne sommes pas en mesure de captiver son attention plus de 20 minutes. D’où l’importance de mettre en place des « stratagèmes » visuels pour y pallier.

 

A retenir :

Il s’agira de :

> mettre peu d’information et aller à l’essentiel, cela reste un support et non un texte à lire (environ 7 mots par phrase)

> jouer sur les couleurs (mais pas trop) à se référer au cercle chromatique

> faire attention aux couleurs des éléments superposés : exemple flèche rouge allant sur un élément noir.

> jouer avec les animations et transitions de façon cohérente : exemple mettre la même transition pour toutes les slides d’un même chapitre et n’en changer qu’au passage de chapitre

> mettre en place un système d’animations cohérent et fluide pour démontrer un processus (exemple du zoom sur image).

> ne pas écrire trop petit (se mettre à la place de nos futurs interlocuteurs) : 24cm minimum. Le caractère souligné est à bannir ainsi que la surcharge de puces.

> ne pas hésiter à mettre en profondeur des éléments tels que : photos, lettres en capital, pour ajouter un aspect visuel plus sympa et accrocheur.

 

Maintenant à vos PC, et bon courage pour les examens qui approchent à grands pas….

Tags: 
Feedback