Et après le CESI ?

Interview de Sébastien Gest fondateur de la société CIRUUS

Sébastien Gest, Fondateur de la société CIRUUS, et ancien alternant du CESI dans la formation Responsable en Ingénierie des Logiciels, s’est rendu sur l’évènement Normandigital à Seine-Innopolis. Il a ainsi eu l’occasion de faire connaître l’outil de gestion d’applications web Mill, que son entreprise vient de mettre au point.

Le but premier de cet outil de gestion d’applications web est de permettre aux agences web, agences de communication ou aux SSII de gérer l’ensemble de leurs applications depuis un point unique. Cela comprenant à la fois l’installation, la mise à jour, l’exploitation, les sauvegardes  et la migration, et cela en quelques clics seulement.
Cela permet également de ne pas à avoir à installer les sites web des clients un à un, mais de constituer une bibliothèque des sites mis à disposition des clients qui pourront facilement redéployer le site déjà développer.
La société a effectué une levée de fonds pour l’outil Mill, et l’outil est maintenant mis en place sur le marché.

Sébastien Gest a accepté de nous accorder un peu de son temps afin de répondre à quelques questions :

Q : Peux-tu nous parler en quelques lignes de ton parcours avant le CESI et comment/pourquoi tu as intégré la formation ?
R : Mon parcours est celui d'une personne ayant eu une première vie professionnelle et qui a souhaité par le hasard de la vie reprendre des études dans un second domaine, en l'occurrence l'informatique. De par mon niveau solide à l'entrée au-delà du fait que j'étais totalement autodidacte j'ai pu intégrer directement la formation Responsable en Ingénierie Logiciel (Titre de niveau II, enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles). J'ai donc validé une équivalence bac + 4 en deux ans.

Q : En quoi la formation a été un tremplin pour toi ?
R : Cette formation m’a permis d'intégrer un grand groupe télécom. J’ai ainsi pu me former "réellement" sur des problématiques d'infrastructure et de volumétrie que peu d'entreprises ont la chance de connaître. Sans cette formation, Mill n'aurait vu le jour.

Q : Est-ce qu'il a été difficile pour toi de te mettre à ton compte et de créer CIRUUS ?
R : Non car j'avais déjà eu plusieurs expériences dans l'entreprenariat dans ma précédente vie professionnelle. Pour moi, c'était la continuité logique.

Q : Comment t'es venue l'idée de l'outil Mill ?
R : Gérer un parc de sites internet ou plus généralement d'applications sur un ensemble de serveurs est un vrai métier. C'est une pratique chronophage qui implique des impacts auprès des clients. Pour un développeur il est difficile d'avoir l'ensemble des compétences d'un administrateur système et remplir les deux jobs en mêmes temps tout en continuant à  produire et à tenir la roadmap de développement !      Pour ma part j'ai profil que l'on appelle "DevOps" ou Développeur Opérationnel. En effet en parallèle de ma formation je me suis formé au système d'exploitation Linux et j'ai passé une certification LPIC qui est généralement dédiée aux administrateurs systèmes. J'ai donc une triple casquette : Le développement informatique, la gestion de projet grâce à la formation RIL et l'administration système grâce à cette certification et à l'ensemble des missions freelance que j'ai effectué.
     J'ai donc débuté à développer Mill mes soirs et weekend, puis j'ai lancé en octobre 2014 Ciruus. En mai dernier j'ai levée 210 000 euros auprès d'investisseurs en trois semaines. Je viens d'embaucher mes premiers salariés et nous débutons l'aventure sous une nouvelle entreprise "Mill Engine" mais cette fois à 7 personnes. Certains de ces salariés sont passés, tout comme moi au CESI ; ce qui permet de « boucler la boucle ».
     Depuis quelques semaines nous avons lancé notre produit "Mill" autour de WordPress. Plusieurs agences utilisent déjà notre outil et nous prévoyons d'intégrer Drupal à la fin de l'année 2015 avant un lancement à  l'international en 2016.

 

Pour plus d'informations sur l'application Mill, rendez-vous sur le lien YouTube suivant : MILL ou sur l'interview suivante de Sébastien Gest

Feedback